Discerner l’élan créateur Discerner l’élan créateur Discerner l’élan créateur Discerner l’élan créateur Discerner l’élan créateur Discerner l’élan créateur

Les langues anciennes aident à comprendre le monde

LE PAPYRUS DANS TOUS SES ÉTATS, DE CLÉOPÂTRE À CLOVIS

Les langues anciennes sont synonymes d’enrichissement culturel et d’ouverture au monde. C’est pourquoi il ne faut pas imaginer les latinistes et hellénistes toujours plongés dans leur livre de grammaire à tenter de traduire les auteurs antiques.
Ainsi le 19 octobre 2021, les classes de langues anciennes de terminale ont eu la chance de pouvoir visiter l’exposition sur le papyrus au Collège de France. Cette rétrospective de l’histoire
du papyrus, couvrant plus de quinze siècles, depuis l’invention jusqu’à la disparition de ce support d’écriture, rassemble ainsi des papyrus provenant des quatre coins du bassin
méditerranéen. Ces trésors inestimables nous invitent à voyager et à voguer à travers les âges et les continents.
Implanté en Egypte, centre névralgique de sa production, le papyrus a rapidement remplacé les autres supports d’écriture dans une multitude de domaines et de langues, car il était léger, peu cher, et facile à transporter.
A travers la sélection d’une soixantaine de pièces de l’Egypte gréco-romaine à la France mérovingienne en passant par le Levant hellénisé, les élèves ont tenté de déchiffrer, parfois avec
succès, des autographes de Dagobert ou de Clovis, des cahiers d’école, et même un manuscrit de l’Odyssée.
La place centrale du papyrus dans la culture occidentale se remarque encore aujourd’hui à travers la racine de certains mots de notre vie quotidienne. Par exemple, notre papier dérive du grec papyros, qui signifie papyrus. Ainsi, loin d’être mortes, les langues anciennes forment le socle vivant de notre civilisation et sont une source inépuisable de réflexion pour comprendre notre passé et envisager notre futur.

Par Victoire Guedj, élève de latin et de grec, terminale

Des élèves attentives, emmenées par leur professeur passionné Emilie Samborski, et ci-dessous écoutant la guide du Collège de France