Réussir par la culture

« Réussir par la culture » : c’est l’ambition du projet « Cordée Humanités » qui est en place entre le lycée Charles Péguy de Bobigny et le lycée Sainte-Marie de Neuilly. Il entre dans le cadre du dispositif national des « cordées de la réussite », qui invite les établissements d’enseignement supérieur à accompagner l’orientation des élèves scolarisés en éducation prioritaire.
Nous sommes 6 anciens A/L et B/L de la prépa Sainte-Marie de Neuilly à la tête de cette nouvelle « Cordée Humanités ». Elle a pour but de développer le goût des élèves pour les humanités et de favoriser les choix d’études supérieures dans cette voie. Les « humanités », c’est le terme qui désigne toutes les disciplines appartenant au champ des sciences humaines et sociales, et qui va de la littérature et la philosophie jusqu’à la sociologie et l’économie en passant par l’histoire, la géographie, etc.
Contre l’idée reçue que les « matières littéraires » offrent peu de débouchés, nous souhaitons promouvoir la connaissance des filières du supérieur appartenant à ce champ et montrer les opportunités professionnelles qu’elles offrent. Pour des lycéennes qui n’appartiennent pas forcément à des milieux favorisés, c’est aussi l’occasion de réduire l’autocensure et d’ouvrir les perspectives d’orientation à des parcours d’étude exigeants et ambitieux en prépa, en école ou à l’université.
Nous voulons partager aux élèves notre passion pour les humanités, mais surtout leur montrer comment les questionnements sociologiques, historiques ou littéraires permettent de comprendre le monde d’aujourd’hui. L’idée n’est pas de donner un cours magistral de culture générale sous une forme très scolaire ; les sujets que nous abordons par le biais des humanités sont toujours liés à l’actualité et apportent des clés essentielles pour la comprendre. Nous avons imaginé plusieurs dispositifs pour créer de véritables échanges avec les élèves : cours interactifs, ateliers d’écriture ou d’expression orale, sorties culturelles… Nous choisissons les intervenants dans le réseau d’anciens de Sainte-Marie (SMN Alumni) qui préparent ensuite les séances selon leur discipline de prédilection. Cela permet de présenter aux élèves une grande variété de profils et de rendre les parcours d’études présentés plus concrets.
Le projet plaît aux élèves, elles sont une trentaine inscrite cette année !

L’équipe des animateurs, membres alumni : Romain Verny, Candice Roche, Judith Nabec, Anne-Hélène Joulia, Astrid Chereau, Férreol de Lespinois

Programme 2021-2022

Septembre : L’amour.  L’enjeu de cette première session est de montrer comment les différentes disciplines des humanités peuvent analyser le phénomène universel qu’est l’amour.
Octobre : Langage et pouvoir. La Cordée Humanités prépare les élèves à un concours d’éloquence organisé en mai 2022. Cette deuxième
matinée a donc un double objectif : d’une part, transmettre aux élèves des clés de compréhension sur les enjeux
liés au langage et aux pouvoirs, d’autre part, permettre aux élèves de prendre la parole et d’argumenter à l’oral.
Novembre : Art et femmes
Décembre : Les médias et la politique. À six mois du premier tour des présidentielles, les liens entre médias et les candidats doivent être décortiqués.
Janvier : La conquête spatiale. L’objectif de cette session est de montrer que les humanités peuvent être un prisme de réflexion riche et vaste
pour aborder une thématique scientifique.
Février : Abandonner. À une époque où beaucoup ont tendance à renoncer à leurs droits, et à baisser les bras (face à des enjeux
globaux ou des causes personnelles), la thématique de l’abandon nous paraît particulièrement pertinente.
Mars : Le sport. Le sport est aujourd’hui très valorisé dans la plupart des sociétés contemporaines : il est donc pertinent de
s’interroger sur l’origine et le devenir de cette valorisation.
Avril : La sécurité. La sécurité est un thème qui revient régulièrement dans les discours politiques et tout particulièrement à l’heure
de la campagne présidentielle.
Mai : Concours d’éloquence. Organisation du concours d’éloquence.
Juin : L’urbanisme parisien