Voyages d’étude

Partie intégrante de la scolarité, les voyages culturels remplissent à Sainte-Marie une double fonction pédagogique :

  • ils permettent une rencontre directe avec un pays ou un lieu dont le patrimoine culturel fait l’objet d’études approfondies.
  • ils permettent aussi de découvrir une manière de voyager où la curiosité se joint à la rigueur, afin de développer un « bon usage du monde ».

En Hypokhâgne : 1 week-end de rentrée et 5 jours à la découverte d’une grande capitale européenne

En Khâgne : 1 à 2 jours à la découverte des lieux de mémoire et des institutions culturelles de France

Session de rentrée

La session est à Sainte Marie un seuil pour l’année qui s’ouvre : arche d’accueil des nouveaux hypokhâgneux, mise en bouche appétissante pour les khâgneux. 2 à 3 jours de conférences et d’échanges permettent aux quatre classes réunies de goûter la saveur propre à l’éclairage pluridisciplinaire d’une question complexe.

Conférences et pôles culturels

Cliquez pour découvrir le programme de l’année

  • Matinées philosophiques : 3 matinées proposées aux étudiants, aux anciens élèves et à tous ceux qui veulent rester en formation permanente, à ceux qui aiment scruter le sens des évènements et qui gardent le souci d’une réflexion.
  • Pôles culturels : 3 soirées ouvertes à tous pour prendre du recul et saisir les courants qui traversent le monde contemporain, comprendre le passé pour mieux s’engager aujourd’hui, profiter des compétences et spécialités d’un professeur, d’un ami, d’une personnalité…
  • Cycle « l’homme en toutes lettres » : 5 conférences dans l’année, ouvertes à tous, étudiants et anciens, parents ou tout simplement amoureux de littérature, pour découvrir que les oeuvres littéraires ont une manière singulière de révéler l’homme à lui-même. Chaque soirée est l’occasion de découvrir ou de redécouvrir une oeuvre, à partir d’extraits lus et commentés.

De nombreuses autres propositions

Sorties culturelles avec les enseignants

Ciné-club

En novembre, fête des Humanités en HK, avec les élèves du lycée

Hypospectacle en mars