Intégrer une grande école : plus de 70 écoles ouvertes aux Khâgneux

ENS, ENSAE, Ecole des Chartes

Les 3 ENS (rue d’Ulm, Lyon, Paris-Saclay) sont des établissements d’enseignement supérieur qui dispensent un enseignement de très haute qualité, nourri par la recherche universitaire. On peut y être admis de 2 manières :

  • sur concours : les élèves qui intègrent deviennent alors élèves-fonctionnaires
  • sur dossier, en présentant un projet de recherche : les élèves sélectionnés préparent alors un diplôme de l’ENS

Pour les BL : l’ENSAE (Ecole Nationale de la Statistique et de l’Administration Économique) ou l‘ENSAI (Ecole Nationale de la Statistique et de l’Analyse de l’Information) font partie de la banque d’épreuves « BL-SES » gérée par les ENS.

Pour les AL :L’Ecole des Chartes est accessible par le concours B. Elle forme des chercheurs expérimentés, notamment des conservateurs du patrimoine et des bibliothèques et des historiens.

Ecoles de Management (HEC, ESSEC, ESCP-EAP, EM Lyon, EDHEC…)

Les AL  peuvent préparer en parallèle le concours des Ecoles de Management  et l’ensemble des écoles participant à la BEL. Ils sont évalués par des épreuves spécifiques qui portent pour l’essentiel sur les disciplines et les programmes de Khâgne.

Les BL peuvent aussi préparer ces concours via la banque de concours BCE : des épreuves spécifiques leur sont destinées. 

Les écoles de la banque Ecricome sont accessibles aux BL comme aux AL.

Les Khâgneux sont de plus en plus nombreux à intégrer les écoles de la management, qui valorisent la richesse et la solidité de la formation qu’ils reçoivent.

Autres concours ou formations sélectives
  • CELSA, ESIT, ISIT, écoles de journalisme…
  • Sciences Po Paris (en master, pour les « khûbes »), IEP Province (L3 ou master)…
  • Pour les BL : CPES (cursus de Paris Sciences Lettres), Ecole Nationale Supérieure de Géographie, cursus sélectifs à Dauphine…

Poursuivre des études à l’université

Sainte Marie de Neuilly possède des partenariats avec de nombreuses universités (Paris III, IV, X, Institut Catholique de Paris…). Les résultats obtenus en Hypokhâgne et en Khâgne permettent de valider les deux premières années d’université (L1 et L2).

Nos anciens étudiants suivent des cursus variés : histoire, lettres, philosophies, sciences sociales mais aussi édition, droit, géopolitique, audiovisuel…

De nombreuses passerelles

Après 2 ou 3 années en classes préparatoires et 1 année en faculté, les étudiants ont la possibilité de tenter de nouveau certains concours (Ecoles de management, Ecoles de Journalisme, master à Sciences Po…), de rejoindre d’autres formations, de compléter leur cursus.

Pour comprendre ces parcours, il ne faut donc pas se concentrer exclusivement sur les 2 ou 3 années après le bac. La formation généraliste dispensée par la Khâgne permet un parcours ouvert et créatif dans les études supérieures.