Discerner l’élan créateur Discerner l’élan créateur Discerner l’élan créateur Discerner l’élan créateur Discerner l’élan créateur Discerner l’élan créateur

En ce début d’année scolaire, la liberté – celle de penser, de s’exprimer, de défendre de belles causes – est plus que jamais au cœur de notre enseignement. A travers l’étude du chant emblématique Les Murs («Стены»), les élèves de Première et de Terminale ont eu l’occasion de voir s’exprimer en musique l’attachement à la liberté, notamment celle de dire non à toute forme d’oppression. La portée universelle et intergénérationnelle du texte de la chanson, traduite en plusieurs langues, en avait fait un symbole de ralliement dans l’Espagne franquiste puis dans la Pologne du temps de Solidarnosc et, dans une époque plus récente, en Russie et en Biélorussie.

Ces murs qui emprisonnent ne doivent pas exister !
Et si nous nous rassemblons et que nous les poussons ensemble,
Ces murs s’effondreront et nous pourrons respirer librement.

Давай разрушим эту тюрьму, здесь этих стен стоять не должно!…
И если мы надавим плечом, и если мы надавим вдвоём,
То стены рухнут, рухнут, рухнут, и свободно мы вздохнём.

Une façon de s’associer, en chantant, à tous ceux qui, à travers le monde, défendent leur liberté, et de rappeler que les valeurs démocratiques ne sont pas des notions abstraites et ne peuvent perdurer que si chacun d’entre nous leur donne vie.

La version russe de la chanson interprétée par des élèves de russe de Première et de Terminale, cliquez ici