Nos convictions 5

En hypokhâgne et en Khâgne, la passion intellectuelle est première

L’enthousiasme et la curiosité, la joie d’apprendre et de partager avec d’autres sont au coeur de ces études.

Contrairement à une idée parfois reçue, l’exigence des classes préparatoires favorise l’épanouissement personnel.

L’hypokhâgne, une année fondatrice

Elle permet d’acquérir une culture pluridisciplinaire qui rend capable d’analyser et d’interpréter le monde

Elle développe des qualités d’endurance et de persévérance dans le travail

L’exigence affrontée et des difficultés surmontées développent la confiance en soi

Les amitiés fortes qui se nouent…

« Penché sur la face mobile du monde »

La compréhension du monde contemporain et de ses enjeux ne peut se faire sans un détour exigeant par la culture

« Les optimistes ont toujours raison »

Nous avons le souci d’accompagner chaque étudiant dans un climat de confiance et de compréhension mutuelle. 

La bienveillance ne se réduit pas à l’indulgence : elle n’exclut ni le souci de l’excellence ni la fermeté. Elle naît d’une confiance dans la capacité d’agir, elle s’efforce de libérer en chacun son énergie propre.

L’éducateur n’a pas le droit de vieillir, d’être le témoin pétrifié d’un autre âge, de s’attendrir sur les temps passés ; son influence est au prix de sa jeunesse, d’une puissance de compréhension et de sympathie toujours vivante et chaude, d’une charité sans feinte. (Madeleine Daniélou, L’Esprit de l’éducation)